Réservation: 33.(0)1.42.88.83.74
Simple : à partir de 60€ | Réserver
Double : à partir de 75€ | Réserver
Triple : à partir de 105€ | Réserver

Hotel_Boulevard Exelmans


Hotel

HOTEL:
L`hôtel de tourisme est un établissement commercial d`hébergement classé, qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage ou à une clientèle qui effectue un séjour à la journée, à la semaine ou au mois mais qui, sauf exception, n`y élit pas domicile.
Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l`année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. Il est dit « hôtel saisonnier » lorsque sa durée d`ouverture n`excède pas neuf mois par an en une ou plusieurs périodes.

Un hôtel est un établissement offrant un service d`hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Les hôtels offrent souvent plusieurs autres services à leur clientèle, tels que la restauration, une piscine ou la garde d`enfants. Certains offrent des services de conférence et des salles de réunion et incitent les groupes à y tenir des congrès et des réunions.
Étymologiquement, le terme hôtel désigne tout bâtiment destiné à recevoir des hôtes. Si ceux-ci sont de passage, on parle d`hôtel touristique. Mais le terme d`hôtel peut également s`appliquer aux mairies des grandes villes (hôtel de ville), aux hôpitaux (Hôtels-Dieu), aux hôtels particuliers…


Boulevard Exelmans

Le boulevard Exelmans est un boulevard du 16e arrondissement de Paris.

Le boulevard part de la rue d'Auteuil et arrive au quai Louis-Blériot, où il laisse la place au Pont du Garigliano et au boulevard du Général-Martial-Valin dans le 15e arrondissement. Bien que situé dans le prolongement de ce dernier, il ne fait pas partie des boulevards des Maréchaux mais correspond en fait à une portion aujourd'hui disparue du trajet de la Petite Ceinture.

D'un coté on y trouve le quai de la Seine et de l'autre le Bois de Boulogne avec l'hypodrome d'Auteuil. Cette rue fut un temps célèbre grâce au chanteur Claude François qui s'électrocuta dans son hôtel particulier du 122 du Boulevard Exelmans le 11 mars 1978. On y trouve d'ailleurs désormais une Place Claude François à l'angle de l'Avenue de Versailles, du côté du pont Garigliano. Les rues perpendiculaires sont la rue Boileau, Rue Michel Ange, Rue Molitor.